Le budget 2016

Contenu de la page : Le budget 2016

Le budget 2016

Pour son budget 2016, l’équipe municipale a dessiné une stratégie sur 10 ans pour assainir les finances de la Ville. Un tournant qui vise à préparer l’avenir.

En 2015, face aux conséquences redoutables de l’emprunt toxique, la Ville a réalisé des efforts importants, en ajustant certaines activités, en se recentrant sur les missions essentielles. Le Conseil municipal a également voté une sortie de son emprunt toxique. >> en savoir plus

Une stratégie pour les 10 prochaines années

Outre l’emprunt toxique, le contexte budgétaire est marqué par une forte baisse des dotations de l’État (-300 000 € en 2015, en 2016 et 2017). La ville risque également d’être privée d’une partie de ses autres recettes (fond de péréquation, subventions du Conseil départemental…). Autant de risques pour les ressources de la ville qui rendent nécessaire la plus grande vigilance.

  • Pour redresser la santé financière de Bruz et redonner à la ville une capacité d’action, les élus ont mis en place une stratégie budgétaire pour la période 2015-202, passant par l’activation de quatre leviers : - la durée : pour ne pas faire porter tous les efforts sur une trop courte période. - L’investissement : 2,2 millions d’euros par an en moyenne, pour accompagner les besoins de développement de la ville.
  • Les économie : poursuite du travail de réduction des dépenses, en optimisant l’organisation des services municipaux et en continuant à s’interroger sur les activités essentielles. Les recettes : La ville va capter des ressources exceptionnelles (cessions de terrain, solde de l’opération du Vert-Buisson, etc.).

Impots locaux : +6,7%

Malgré les efforts réalisés, l’effort de désendettement dans un contexte de diminution drastique des dotations de l’État nécessite d’augmenter la part communale des impôts locaux. C’est une augmentation calculée au plus près du besoin au regard de la situation. Sans le recours à ces différents leviers, les différentes prévisions estimaient qu’il aurait fallu augmenter les impôts locaux de plus de 18%. Vincent Saulnier, adjoint aux finances, se veut encourageant : «  nous avons la capacité de retrouver certaines marges de manœuvre. L’épanouissement de notre ville, au bénéfice des Bruzois, est un objectif partagé par l’ensemble du Conseil municipal. »

Les priorités d’action pour 2016

  • Mettre en œuvre le plan de circulation et engager les travaux de voirie
  • Favoriser le développement économique et le soutien à l’emploi
  • Renforcer la protection des personnes et des bâtiments par la mise en place de nouveaux moyens
  • Mettre en place des partenariats auprès du monde associatif pour développer les actions autour de l’animation et du patrimoine
  • Élargir la capacité du multi-accueil sur le temps du midi et développer les activités du service jeunesse
  • Définir une nouvelle politique culturelle
  • Améliorer l’efficacité des services par l’introduction de nouveaux outils numériques
  • Mettre à disposition de nouvelles aires de jeux et matériels de sport.

Mise à jour : avril 2016

En images

Répartition des dépenses de fonctionnement 2016 - JPEG - 335 ko Répartition des dépenses d'investissement 2016 - JPEG - 1.2 Mo Les priorités d'action 2016 - JPEG - 450.8 ko

Télécharger

Budget primitif 2016
novembre 2016
PDF - 2.9 Mo
Télécharger
Compte administratif 2015
novembre 2016
PDF - 2.4 Mo
Télécharger
Débat d’orientation budgétaire 2016
novembre 2016
PDF - 1.3 Mo
Télécharger

retour en haut de page